En quête de gloire

La quête de la gloire est très motivante. Bien souvent, nous faisons plus d’efforts ou nous sommes prêts à courir une plus grande distance quand la gloire semble à portée de main. Nous sommes même prêts à sacrifier notre confort personnel pour avoir la chance de la connaître. En nous répétant « sans douleur, pas de victoire ! », on s’efforce d’aller plus loin. On veut que sa vie compte. On veut être célébré pour s’être consacré à quelque chose de digne.

Il existe une raison qui explique cette profonde soif de gloire. Dans la Parole de Dieu, on découvre que nous avons été créés pour la gloire. Dieu a formé notre corps et a insufflé la vie en nous pour que nous puissions connaître la grandeur de sa sainteté et en être émerveillés. Nos cœurs et nos esprits étaient destinés à être tellement impressionnés par la bonté de Dieu que cela devait nous amener à l’adorer et à lui obéir sur-le-champ. C’est ainsi que l’on devait refléter la merveilleuse gloire de Dieu.

Pourtant, regardons autour de nous. Le monde ne reflète pas la gloire de la sainteté, n’est-ce pas ? Vous avez certainement remarqué à quel point le mal a déformé notre monde. Partout, il y a de la souffrance, de l’amertume, de la tromperie et de la mort. Si nous avons été créés pour connaître la gloire de Dieu, qu’est-ce qui a mal tourné ?

La réponse fournie par la Parole de Dieu parle de notre propre cœur. Nous avons été créés pour nous appuyer sur Dieu et le glorifier. Or, c’est la recherche de notre propre gloire qui nous intéresse. Nous avons remplacé la volonté de Dieu par nos propres désirs et nous avons cherché à nous « faire un nom ». C’est ce que la Bible appelle « péché », et le péché, c’est désobéir au dessein de Dieu pour nous. Le péché nous incite à trouver satisfaction dans notre propre force au lieu de la trouver dans la grandeur de Dieu. Dans notre égarement, nous tentons de trouver une gloire durable dans notre identité, notre travail ou nos rêves. Mais, inlassablement, nous nous retrouvons vides et insatisfaits. Nous nous retrouvons également condamnés, car notre péché n’échappe pas à Dieu, qui est un juge juste. Nous sommes coupables d’avoir abandonné sa vérité en tentant d’établir la nôtre. La peine pour ce péché est décrite très clairement dans la Bible : la mort et l’éloignement éternel de Dieu.

Mais le message de l’Évangile est une bonne et glorieuse nouvelle  ! «  Dieu a tant aimé le monde  », dit la Bible, « qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jn 3.16). Jésus-Christ, le Fils parfait de Dieu, a pris la forme d’un homme, mais il n’y avait pas de péché en lui. Il a vécu parmi les hommes, sans prendre part à leur désobéissance. Il ne s’est pas écarté de la poursuite de la volonté de Dieu et de la quête de glorifier son nom. Jésus a reflété parfaitement la gloire de Dieu.

La Bible dit que Jésus-Christ a été «  obéissant jusqu’à la mort, même la mort de la Croix » (Ph 2.8).
Son obéissance l’a conduit à mourir sur une croix. Pourquoi ?

Voici la réponse : Jésus-Christ a pris sur lui notre condamnation. Il est mort à notre place afin que nous puissions vivre. Il a subi le châtiment qui nous était réservé. Il s’est chargé de nos péchés afin que nous soyons à même de connaître le pardon. Il a donné sa vie pour que nous puissions être acceptés devant Dieu. Il est mort pour nous afin que nous confessions nos péchés et trouvions en lui la rédemption. C’est une nouvelle merveilleuse, et tout à fait glorieuse  ! Trois jours après sa mort, Jésus Christ est ressuscité. Il a vaincu la condamnation, la mort et le péché !

La Bible exprime la bonne nouvelle en ces termes : « Il n’y a donc, maintenant, aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus » (Ro 8.1). En Jésus, nous avons le pardon, l’espérance, la paix et la plénitude. En Jésus, nous sommes joyeusement acceptés dans la présence de Dieu, et nous découvrons à nouveau la beauté de son amour et de sa sainteté. C’est ça, le salut ! C’est ça, l’Évangile ! C’est vraiment magnifique !

Cher ami, avez-vous confessé vos péchés et croyez-vous en Jésus-Christ  ? Êtes-vous prêt à croire que sa mort et sa résurrection sont les seuls moyens par lesquels nous sommes sauvés ? Vous pouvez être sauvé aujourd’hui même. Jésus-Christ vous pardonnera.

Notre prière est que vous croyiez en lui et découvriez que sa gloire nous satisfait pleinement.

La Course de la Foi